dimanche 3 janvier 2016

Châteaux de sable

C’est un grain de sable, minuscule cristal,
Poussière grisâtre dont l’éclat semble sale.
Il a mille sosies qui couvrent plage et val,
Chacun sans prétention, insignifiant, banal.

Ce n’est qu’un gravillon que le monde méprise,
Qu’on assomme de pas ou que porte la brise
Mais, avec ses semblables, il bâtit des églises,
Habille leurs vitraux, soutient la tour de Pise !

Puis, un jour, il s’échoue au bord de l’océan,
S’invite sur la pelle d’un tout jeune enfant
Pour lui faire un château, lancer son rire au vent…

C’est une condition élevée que la sienne :
S’offrir tout humblement pour qu’aussitôt reviennent
Beauté, prière et joie en parfaites antiennes.

1 commentaire: