dimanche 29 juin 2014

Partir

Partir.

Saluer bien bas sa patrie,
Fermer les yeux sur un passé
Qu’on froisse et jette dans l’oubli
Sous prétexte de liberté.

Quitter.

S’arracher à pas de velours
En hurlant silencieusement
La belle douleur de l’amour
Qui s’efface indéniablement.

Trouver.

Poser le pas sur une lande
Dans ce cruel chagrin d’été,
Céder sous son parfum d’amande,
Accepter de s’y reposer.

Se taire.

Enfouir au plus profond de soi
Une identité étrangère,
Oublier peu à peu la voix
De ces êtres qui nous sont chers.

Apprendre.

Observer la vie du pays,
Prendre part à quelques coutumes
Comme un pantin qui remercie
Qu’on l’aide à rejoindre la brume.

Lâcher.

Maîtriser ses élans de peur,
Se laisser porter par le vent
Qui sèche regrets et douleur,
Puis regarder au loin, devant.

Aimer.

Et voilà que revient l’amour.
Il est profond, libre et joyeux,
Mais nous attache pour toujours
En un lien doux et dangereux.

S’offrir.

Donner toute son amitié
À cette terre qui accueille.
Verser son sang pour protéger
La plus petite de ses feuilles.

Aller.

Quand l’attachement est certain,
Prendre son baluchon et fuir.
Élire un refuge lointain,
Se détacher et en souffrir.

Souffler.

Se retourner sur ce chemin
Quand le voyage se fait dur,
Réaliser qu’il est bien vain
De galoper à cette allure.

Guérir.

2 commentaires:

  1. Waouh! c'est très beau ça! Tu quitte la mère patrie? Adieu vielle Europe, que le diable t'emporte, comme dit la chanson.
    Bon, je j'ai pas lu ton bouquin, j'étais allé pour l'acheter dans une librairie Chapitre il y a quelques mois, et ça prenait trop de temps pour l'avoir. Je vois qu'il est sur Amazon, alors je vais faire monter tes droits d'auteur.
    J'ai eu un peu de peine à quitter le lieu où en s'est rencontré, mais ça devenait de l'addiction. Pourtant, il y avait des gens très sympas, et aussi un certain nombre de gros couillons vantards et mythos.
    Mince, j'avais pris des bonnes résolutions, je ne voulais plus faire la langue de pute, et voilà que ça recommence.
    Tu es courageuse de faire un blog, c'est parfois déprimant, mais surement utile pour classer ses idées.
    Bon été.

    RépondreSupprimer
  2. Non, je ne quitte la France que temporairement pour un stage en Belgique ;) Je vois que tu n'as pas changé ^^ si un jour on fait un truc sympa, je te ferai signe. En attendant, CKP le 13 juillet en Belgique : France, Belgique et Québec représentés !
    Bon été à toi !

    RépondreSupprimer